christine-kotschi_septs-contre-thebes_1

Photo © Elisabeth de Sauverzac

christine-kotschi_septs-contre-thebes_2

Photo © Elisabeth de Sauverzac

christine-kotschi_septs-contre-thebes_3

Photo © Elisabeth de Sauverzac

christine-kotschi_septs-contre-thebes_4

Photo © Elisabeth de Sauverzac

christine-kotschi_septs-contre-thebes_5

Photo © Elisabeth de Sauverzac

christine-kotschi_septs-contre-thebes_6

Photo © Elisabeth de Sauverzac

christine-kotschi_septs-contre-thebes_7

Photo © Elisabeth de Sauverzac

Les Sept contre Thèbes

D’ Eschyle, mise en scène Séghir Mohammedi.

Devant les sept portes de la ville de Thèbes la guerre est déclarée. Des hommes et des femmes se racontent, s’affrontent et s’interrogent sur leur destin. Les portes s’ouvrent et se referment quand chacun cherche les clés de la délivrance. A chaque porte se joue un combat intérieur : les forces du chaos, les pulsions archaïques affrontent l’être qui se constitue ; les forces des dieux et du destin luttent avec l’homme libre. Au printemps 467 av. JC, Eschyle présentait sa trilogie sur l’histoire d’Œdipe. Elle était composée de trois parties : l’histoire de Laïos et de Jocaste, l’histoire d’Œdipe et celle de ses enfants. Mais les deux premières parties ont disparues. Seuls « Les 7 contre Thèbes » ont traversé le temps.

Extrait 1 :